L'ÉQUIPE DE LA MAISON QUI CHEMINE



PAULINE

DESIGNER D'ESPACE - CONCEPTRICE

  

Un designer d’espace, c’est comme un architecte qui aurait effectué son cursus en écoles d’art. Si son approche est plus sensible que scientifique, ses réalisations n’en sont pas moins concrètes. Il peut concevoir tout type d’espace : intérieurs, paysages, micro-espaces…Tiny houses ! 

 

Mon mémoire de fin d’études s’intitulait « Sur la route ».

 

Étudier la route, c'était regarder de plus près quel(s) état(s) d'esprit elle pouvait apporter à l'être humain en fonction de sa position par rapport à elle, et observer quels type d'habitats et d'espaces en découlent.

L’ambiance des lieux imbriqués dans le temps (du déplacement) est fascinante. On se retrouve projeté, à travers eux, à la fois dans une infinité de dimensions différentes, et à la fois dans l'instant présent. La Tiny house possède ce phénomène en elle : nous sommes, à la fois libres de rester là où nous sommes, dans un espace aussi confortable que pourrait l'être notre maison idéale, et à la fois libres de partir, détachés du sol, tels des nomades en puissance. Ce dernier point de vue est, de mon ressenti personnel, libérateur.


ROMAIN

CHARPENTIER - CONCEPTEUR DES PLANS TECHNIQUES

 

Originaire de Normandie, j'ai grandi au milieu des pommes, du fromage et des maisons à colombages. La tante de mon arrière grand-mère - la tante Berthe - travaillait dans la maison du jeune René Coty, « un grand homme, il marquera l'Histoire ».

 

Après avoir travaillé dans le milieu du spectacle et plus spécifiquement dans le montage de scènes mobiles, j'ai exercé durant 3 ans dans le secteur social.

Souhaitant faire quelque chose de mes mains et étant attiré par le bois, je me suis par la suite tourné vers la formation de charpentier. J'ai d'abord exercé sur les toits de Seine-et-Marne, puis je me suis rendu dans une entreprise vosgienne concevant et fabricant des yourtes, un habitat léger à vocation nomade.

 

L'idée de construire des Tiny Houses s'est assez vite imposée. Cela me permet en effet de concilier le travail du bois et la réalisation d'une habitation mobile et accessible.

Perfectionniste dans l’âme, réaliser des produits de qualité en adéquation avec les demandes des clients est une de mes grandes motivations.


IOSHI

CHAT MI-SIAMOIS, MI-PERSAN

  

 

Notre premier soutien, qui dort pour nous quand on travaille, c'est Ioshi.

Toujours posée, l'air désinvolte, la féline veille sur ses humains. Étant un chat d'intérieur, c'est aussi notre mascotte idéale pour fournir une échelle vivante dans nos Tiny Houses terminées ! Elle n'envahit pas la photo par sa taille, mais sûrement par son aura...

Bien sûr, si vous êtes très allergiques au poils de chat, il faudra nous prévenir avant.

Pour l'instant, elle a visité la librairie itinérante, terminant l'inspection des travaux en lâchant un verdict plein de mystère : "Meow!".


CIRI

CHIENNE BERGER AUSTRALIEN

 

 

 

Nous souhaitions depuis longtemps avoir un chien, peu importe la race, mais chiot de préférence, pour l'habituer à l'atelier et aux machines. D'autant plus que notre atelier se situe juste devant un étang et des bosquets, ce qui devrait l'aider à patienter pendant nos journées de travail.

Pour ne pas lui imposer le voyage de 900 km, nous avons attendu d'être en Dordogne pour visiter des refuges. Ce petit chiot, nous l'avons trouvé chez SOS vie de chien, où elle avait été recueillie avec ses 4 frères. Nous avons craqué pour sa petite bouille de renard et sa carrure d'ourson.

Avec ses yeux vifs et son énergie débordante, elle promet de nous en faire de belles.

 

Nous l'avons appelé "Ciri" parce que c'est le nom d'un personnage dans une histoire, et parce que nous travaillons le bois.


 

Pour remonter en haut de page, utilisez le petit bouton qui s'affiche en bas à droite de votre écran.

 

Pour revenir au menu principal, cliquez sur notre logo.

 

 

Coordonnées

Romain SAUNIER & Pauline FAGUÉ

Lieu-dit Le Brandeau, 24610

Saint-Méard de Gurçon - Dordogne

Mail : lamaisonquichemine@gmail.com