Questions Fréquentes

Sur l'entreprise et ses réalisations

D’où vient votre intérêt pour les Tiny Houses ?


 

Romain, après deux ans de métier en tant que couvreur et charpentier ossature-bois, a terminé sa formation en tant qu’apprenti chez Hêtre Nomade, alors fabriquant de yourtes dans les Vosges. Il conciliait déjà bois et habitat nomade avec beaucoup de plaisir.

Pauline, de son côté, a effectué son cursus de designer d’espace (plus de détails ici) en écoles publiques. Elle a intitulé son mémoire de fin d’études « Sur la route », se passionnant pour les espaces habités/générés par l’Homme et inscrits dans un mouvement.

La découverte des Tiny Houses dans un reportage, juste avant la fin de nos études, fut pour nous comme une révélation : nos deux vocations n’avaient qu’un but : se réunir pour expérimenter la conception de Tiny Houses !

 

Pourquoi avoir déménagé des Vosges ?


 

La raison est très simple : nous n’avons pas trouvé d’atelier là-bas.

Le souci, pour faire entrer une Tiny House dans un hangar, c’est sa hauteur. Avant même de créer notre entreprise, nous avons eu l’opportunité de louer des machines à bois dans les Vosges. Nous avons donc commencé dans les bois jouxtant l’atelier où se trouvaient ces machines, trop petit pour accueillir Maryse-Huguette.

Pendant 8 mois, dont trois de pluie - l’année 2016 étant marquée par les inondations – nous ne trouvons toujours pas d’atelier avec une porte assez haute. 

Faute de mieux, nous lançons une recherche dans toute la France, ne sachant où nous atterrirons. Et là, surprise, Leboncoin nous présente, en première position, un atelier disponible à Saint Méard de Gurçon, en Dordogne, tout à côté de la famille de Pauline. Sauvés !

 

Tout de même, la librairie itinérante devant être livrée à Mulhouse, nous ne pouvons pas partir sur le champ. Nous trouvons un hangar agricole, pas du tout adapté à notre travail (terre battue, nids de poule au sol ; absence de murs et faîtage ouvert, en plein vent en haut d’une colline ; machines agricoles diverses et bottes de foin poussiéreuses dans les coins), mais toujours mieux abrité que la forêt. Une solution temporaire, qui a duré 8 mois, du fait de ces conditions particulières ne nous permettant pas de nous installer vraiment, et donc, de travailler dans de meilleures conditions.

 

Depuis le mois d’avril 2017, nous opérons en Dordogne, très heureux d’avoir trouvé un atelier dans un lieu familier, entouré par nos proches. Les Voivres (88240), village de toutes les innovations, à la population au cœur d’or, vous allez nous manquer. Nous continuerons de vous recommander chaudement à qui souhaite installer son entreprise dans de bonnes conditions (pourvu qu’il n’ait pas de structure atteignant plus de 4 mètres de haut à abriter) !

 

Quel est le budget pour une Tiny House « clés en mains » ?


 

Sachez que nous construisons toutes nos Tiny Houses sur-mesure, dans la limite de poids (selon votre permis, voyez notre explication ici) et de budget existant. Tout le reste est libre : votre volonté d'être totalement "off-grid", le poêle à bois, l’aménagement, les essences de bois choisies (nous travaillons avec des bois plutôt locaux - chêne, hêtre, sapin, peuplier, robinier...).

 

Le prix de la Tiny Maryse-Huguette , Tiny qui sera raccordée à un réseau, est estimé à 58 000 TTC minimum clefs en main, sachant que nous avons réalisé toutes nos menuiseries nous-mêmes, et que nous ne sommes pour l’instant que deux à la production. En revanche, nous avons validé un devis pour une Tiny de même type que Maryse-Huguette, mais avec filtre à eaux grises (onéreux), à hauteur de 54 000 € TTC clefs en main, pour un couple qui prévoit de s'installer du côté de Valence. Certaines fenêtres ont été simplifiées, mais nous avons gardé les triangles de la mezzanine, ainsi que les arches de la charpente.

Parmi  les "gros coûts" de Maryse Huguette il y a toutes sortes de choses qui peuvent ne pas vous intéresser ( à part la remorque bien sûr ); les fenêtres sur mesure oscillo-battantes, et notamment la très complexe du salon ; les arches faites main et la pose de la toiture sur une pareille charpente ; les essences de bois comme le chêne massif pour le parquet des mezzanines, le parquet en hêtre du RDC et le robinier faux acacia pour la salle d'eau ; le caillebotis "cale de bateau" fait main en robinier pour la douche ;  le frigo SMEG ; la douche au style ancien ; etc...

 

Le prix de la remorque, ainsi que les plans techniques, le temps passé à mettre en place le design de la Tiny, ainsi que la livraison pour Valence, sont compris dans les 54 000€ TTC, sachant que la moitié de ce coût part dans l’achat des matières premières.

 

Proposez-vous d’autres formules que le « clés en main » ?


 

Nous fabriquons des Tiny Houses clés en mains dans un premier temps, afin de pouvoir aboutir notre savoir-faire. Lorsqu’il s’agit de Tiny particulières comme peut l’être notre prototype, il est important de pouvoir partager notre expérience à travers notre journal de bord avant d’en proposer, éventuellement, dans des formules « à terminer soi-même ».

Ceci-dit, nous proposons, dans chaque cas, d’établir une formule clés en main, mais sur mesure. Nous pouvons, sur demande, laisser quelques aménagements intérieurs à la charge de l’acquéreur, comme des étagères ou de l’électroménager par exemple. Cela peut permettre d’économiser quelques deniers ou, si l'on a pas l'occasion de venir nous voir à l'atelier, de confectionner par soi-même un peu de son logis.

 

Quelle taille maximale proposez-vous pour vos Tiny  Houses ?


 

La taille maximale de nos Tiny Houses est pour l’instant de 6m30 de long. C’est la taille que fait notre prototype Maryse-Huguette, posée au centre d’un plateau de 7,20m, afin de disposer des rangements extérieurs sur l’avant, et un banc communiquant avec le salon sur l’arrière. 

Notre prototype a une longueur intérieure de 6m10. Pour la largeur, comptez 2,15m intérieurs, et en hauteur, jusqu’à 3,40 m.

 

La conception sur mesure, comment ça se passe ? 


 

La conception sur mesure, c’est préalablement une discussion autour de votre projet de vie, par téléphone ou par mail par exemple. Cette conversation est rapidement suivie par une rencontre, où vous pourrez notamment visiter notre prototype. Pauline, en fonction de nos premiers échanges, vous proposera de premières ébauches de plan, ou bien d’autres modèles, qu’elle a dans sa besace, dans le but de vous inspirer une première piste de projet pour la suite. Il s'agit de vous aider à organiser votre pensée, et vos priorités (parfois on a tellement tourné et retourné le plan dans sa tête que c’est assez brumeux d’en parler tout à coup), sur la forme ; le style ; l'ambiance et les particularités de votre future Tiny House.

On discute devant une feuille de papier, et à l'aide de deux crayons, nous dessinons ensemble les premiers contours d'un plan vu de dessus.

 

Si vous êtes toujours partant, à la suite de cet échange, nous vous proposerons des plans 3D aboutis, transmissibles par mail ou de visu, et ajustables jusqu'à ce que la proposition vous convienne entièrement.

 

Livrez-vous dans toute la France ? et au-delà ?


 

Nous livrons à bon port nos Tiny Houses sur demande, dans toute la France et pays limitrophes. Le prix est facturé au kilomètre ; gratuit dans un rayon de 100 km autour de l’atelier.

Livrer plus loin n’aurait pas de sens, d’un point de vue éthique. L’empreinte environnementale que laisserait le trajet ruinerait tous les efforts placés à construire cet habitat de la façon la plus écologique possible.

 

Peut-on participer à la construction de notre Tiny House dans votre atelier ?


 

Oui, complètement. Tous les détails sont expliqués ici

 

Y a-t-il des retours d’expérience de vos clients ?


 

Oui ! Nous tâcherons de vous tenir au courant au fur et à mesure. Pour l’instant Jean-Jacques, acquéreur de la Librairie itinérante, se dit très heureux dedans, il la trouve plus spacieuse que son appartement !

Si vous souhaitez voir son témoignage de plus près, et notamment sa participation à la construction de la Tiny Librairie, en images et en vidéo, c'est ici.

  

Autour du concept de la Tiny House

Que désigne vraiment le terme "Tiny House" ?


Une Tiny, c’est une cabane ou une vraie maison ? Peut-on y vivre à l’année ?


 

Si une Tiny House ne dépasse pas en moyenne les 20m², elle possède tout le confort d’une maison moderne à savoir du double vitrage ; une cuisine, une salle de bain, salon, chambre(s), poêle à bois ou autre chauffage ; terrasse couverte ou ouverte sur le jardin. Fabriquée en ossature bois, elle est équipée d’une isolation performante qui permet, comme toutes les maisons bien isolées, de pouvoir vivre dedans à l’année.

Sa petite taille et sa mobilité lui permettent de se poser sur un terrain sans s’imposer à lui. De plus, nous sommes plus libres en général d'investir dans un terrain qui nous plaît, ce qui nous permettra de nous ouvrir véritablement à notre environnement extérieur. 

Jusqu’à présent, mis à part le projet professionnel de la Librairie itinérante, les futurs acquéreurs viennent vers nous avec comme projet d’habiter à l’année, et de manière autonome, leur Tiny House.

 

Ça reste une sorte de mobile home ou de caravane 2.0, non ?


 

Un mobile Home ne se déplace que le temps de sa livraison et nécessite une autorisation de convoi exceptionnel du fait de son volume inadapté à la route. Une Tiny House se déplace en moyenne à 90km/h sur autoroute, avec un simple permis B ou BE, en fonction de son poids final (plus de détails ici).

Une caravane, quant à elle, n’est pas faite pour subir les intempéries à l’année. Leurs matériaux, en  plus d’être soit polluants, soit conducteurs de chaleur, ne permettent pas de lutter contre les intempéries et les saisons efficacement. Elles se dégradent très vite, ce pourquoi il existe des hangars spécialisés dans l’hivernage de caravanes ou camping-cars…

Une Tiny House n’a pas ce problème, puisqu’il s’agit d’une véritable maison à ossature bois (voir ici) qui vous offrira tout le confort d’une maison moderne, si mini soit-elle. Nous utilisons du Métisse®, un isolant 100% coton recyclé, fabriqué à partir de vêtements déposés dans les bennes du relais d’Emmaüs. Celui-ci offre une des meilleures isolations phoniques présente sur le marché des isolants naturels, en plus d’offrir une très bonne isolation thermique ; c’est ce qui se rapproche le plus de la laine de mouton.

 

S’agit-il de maisons autonomes en énergie ou raccordées ? Quelles énergies pour ma Tiny ?


 

Il peut s’agir de l’un comme de l’autre. Le choix vous appartient, et est simplement à prendre en compte en amont de votre projet, du fait du poids possible du matériel (réservoirs d’eau ; panneaux solaires ; batteries ; filtre à eaux grises…), et de leur place attitrée dans votre future Tiny House.

Concernant l'électricité, le type de chauffage, le type de toilettes, et comment gérer l'évacuation des eaux grises dans votre Tiny House, nous avons quelques conseils pratiques à vous donner ici.

 

Comment la tracter ?


 

Permis B, permis BE, grosse voiture, ou très grosse voiture, tout dépend du poids de votre Tiny House.

À moins d’une Tiny House vraiment puce ( de l'ordre de moins de 4m ou moins de 1t2 ), il vous faudra acheminer votre Tiny House avec une personne possédant le permis BE, et avec un véhicule capable de tracter jusqu’à 3,5t, ayant en général un PTRA de 7 à 7,5t. Par exemple, il peut s’agir d’un 4x4 très puissant (en France les 4x4 sont assez faibles, par rapport à ceux des Pays Bas, par exemple, où la population est plus friande de caravaning), ou d’un camion benne, ou d’un utilitaire type IVECO Daily, idéal pour transporter le reste de vos affaires à l’abri des intempéries.

 

La liste complète des permis nécessaires en fonction des différents poids de Tiny à acquérir sont sur notre page législation.

 

Quelles lois s’appliquent ?


 

 Nous avons réunis toutes les informations en notre possession sur notre page législation

 

Quelle assurance ?


 

Il n’existe pas à l’heure actuelle de case « Tiny House » dans les agences d’assurance, et pour cause - il peut s’agir à la fois :

   - d’un chargement

   - d’un véhicule propre (la remorque possède une carte grise)

   - d’une habitation

Il est possible d’assurer votre Tiny selon ces trois critères, ou d’aménager, avec votre agence d’assurance - voire une autre, peut-être plus ouverte à l’innovation - un nouveau type d’assurance qui regrouperait ces trois facteurs clés à protéger. 

Heureusement pour le mouvement français, des solutions ont déjà été trouvées par des Tiny Housers, qui nous en font part régulièrement sur le collectif Tiny House, groupe de discussion sur Facebook, qui n’attend que vous !

 

Y a-t-il des retours d’expérience de  Tiny Housers au niveau français?


 

Voici le témoignage de Mylene et Thibaut, habitant depuis plus d’un an dans leur Tiny House fabriquée par La Tiny House, nos confrères normands.

Une famille de quatre personnes a également testé "la vie en Tiny" pendant une semaine, et fait part de ses retours sur le site collaboratif du collectif Tiny House.

 

Comment présenter son projet en mairie ?


 

Voici quelques conseils, non exhaustifs :

-Tout d’abord, il faut se déplacer. Il est très difficile, de convaincre quelqu’un, sur quelque chose qu’il n’a jamais vu, en ne se montrant pas soi-même.

- Sachez répondre à la question : en quoi s’agit-il d’un apport bénéfique à la commune ? N’hésitez pas à justifier votre choix, dans cette mairie en particulier, pour la mettre en valeur. Il peut s’agir d’une nouvelle famille qui s’installe, d’une profession nouvelle, ou simplement de mettre en avant votre démarche écoresponsable.

- Posez le cadre juridique connu (revoir l’onglet législation) et multipliez les exemples d’installations réussies qui seront pertinentes pour votre propre cas.

- Pourquoi ce type d’habitat est fait pour vous ? Ce qui est sûr, c’est que vous n’accédez pas à une Tiny House pour éviter de payer la taxe d’habitation.

 

Vous pouvez également consulter le dossier de présentation de Stéphanie, généreusement fourni par elle en exemple, avec un tas de commentaires constructifs ici.

 

Et si on veut encore poser une question ?


 

Alors, ne cherchez pas notre numéro de téléphone, nous l'avons retiré. Nous ne sommes que deux à gérer notre atelier, soit la conception, la construction, nos fournisseurs, notre site internet, ainsi que les réponses aux questions, qui sont parfois nombreuses...
Une trace écrite permettant de remettre facilement un nom sur vos projets foisonnants, nous favorisons dorénavant les premiers contacts par mail. Ne vous inquiétez pas, dès notre première réponse, vous aurez la possibilité de nous appeler, puisque notre numéro de téléphone est indiqué dans notre signature Gmail. Nous vous remercions d'avance pour votre compréhension.
En espérant tout de même que cette page de réponses en satisfera plus d'un !

 

 

 

Pour remonter en haut de page, utilisez le petit bouton qui s'affiche en bas à droite de votre écran.

 

Pour revenir au menu principal, cliquez sur notre logo.

 

 

Coordonnées

Romain SAUNIER & Pauline FAGUÉ

Lieu-dit Le Brandeau, 24610

Saint-Méard de Gurçon - Dordogne

Mail : lamaisonquichemine@gmail.com