Les petites étapes avant les grandes

Nous voilà la tête, les mains, les pieds, dans dans ce que nous allons appeler "les petites étapes" qui sont en fait, bien que les moins visibles, les plus longues à réaliser. Il s'agit d'une multitude de détails (tasseaux, baguettes, peinture, et j'en passe...) qu'il nous faut aboutir dès à présent, pour pouvoir continuer l'assemblage du bardage, lambris, tôle et autres postes dont la progression est bien plus visible.

 

1 - Les baguettes des menuiseries

 

Nous avons choisi de créer nos baguettes extérieures de la même matière que le bardage. Or, nous n'avions à disposition, en matière de peuplier thermo-traité, que nos lattes de bardage. Ainsi, nous avons utilisé cette seule ressource pour les fabriquer.

 

Elles sont ainsi constituées de deux morceaux de bardages découpés et biseautés à 45 degrés pour s'assembler parfaitement à l'encollage. Après un petit coup de ponçage, la pièce paraît faite d'un seul morceau de bois.


2 - Les baguettes pour le bardage

 

Une fois la structure contre ventée et pare-pluitée, il nous a été possible de dessiner l'emplacement des baguettes qui sépareront le bardage en bois du bardage métallique. Armées d'une craie rouge et de nos petits bras, cette étape fut aussi vague que les remous du pare-pluie sous la pression de la craie. Toutefois, c'est suffisant : nous allons pouvoir poser les tasseaux.


3 - Isolation et électricité

 

Le plan d'électricité a été optimisé pour une perforation minimale des montants d'ossature.

 

 

 

 

Afin de mieux vous rendre compte de l'échelle, Romain mesure 1m80, et mon PC (visible par terre à droite) fait 17,3 pouces.


4 - Les tasseaux

 

La mince affaire ! Avec un bardage composé de deux matières différentes, orientées dans deux sens différents (voir ici), le résultat de la pose des tasseaux peut vous paraître un joyeux mic-mac, mais si vous faites bien attention, vous pouvez déjà voir se dessiner les lignes du futur bardage.


5 - Les peintures des menuiseries

 

Après avoir peint les baguettes du bardage (2 couches de peinture à la farine + 2 couches d'imperméabilisant), les fenêtres en blanc, et leur pare-closes en bleu foncé (2 couches de farine + 2 couches de lasure écolabel alsacienne), reste la porte à lasurer. Je la prends en photo après l'étape des peintures à la farine. Pfiou... que d'étapes sur celle-ci - le cadre bleu que voyez a été peint en étant délimité simplement par du scotch, et dans l'état actuel de notre atelier, autant dire que c'était un cauchemar de le coller avec l'humidité ambiante, puis de le décoller !


Enfin, voici le résultat actuel : le premier pan est bardé ! Pour la partie bois

Coordonnées

Romain SAUNIER & Pauline FAGUÉ

Lieu-dit Le Brandeau, 24610

Saint-Méard de Gurçon - Dordogne

Mail : lamaisonquichemine@gmail.com